Pixal Parazit

Pixal Parazit trouve un terrain d’exploration ludico-artistique : La rue. « J’avais déjà travaillé sur pochoir dans l’événementiel, j’ai vu là une occasion merveilleuse d’exposer à tous gratuitement hors des structures existantes. L’art n’aurait jamais du quitter la rue pour se perdre dans un consensus bourgeois .» Pixal Parazite fait désormais partie des artistes –taggeurs, pocheurs, djs de free party- pour qui le goût du risque donne une saveur à son travail. Très vite il déborde de son objectif initial : Atteindre l’être aimé. Notre parazite affine donc sa technique. Et passe des portraits de proches à des textes qui fleurent bon l’ironie d’un slogan politique décalé. Entre espoir et cynisme, les murs parlent désormais son langage …

5 rsz_22 2 rsz_1 rsz_10 rsz_11 rsz_12 rsz_13 rsz_16 rsz_17 rsz_18 rsz_19 rsz_8 rsz_9 t10 rsz_11